Les mesures sociales, Aimé Tchaboré Gogué

Les mesures sociales, Aimé Tchaboré Gogué

Élection présidentielle du 22 février 2020 au Togo

Aimé Tchaboré Gogué, candidat de l’Alliance des démocrates pour le développement intégral (ADDI)

Contrat social- démocrate pour le progrès collectif et la résilience sociale 2020-2025

Lien vers le document original

 

Mesures sociales

 

Mesure phare 12 : Accorder une priorité absolue à la création d’emplois décents notamment pour les jeunes.

Il sera procédé à une relecture profonde des programmes de tous les ordres d’enseignement pour une meilleure adéquation de l’éducation/formation-emploi.

En outre, les jeunes de PROVONAT seront graduellement recrutés dans la fonction publique. Des discussions seront menées avec les structures d’accueil de ces jeunes dans le secteur privé pour les inciter à leur offrir des emplois permanents.

Mesure phare 13 : Créer quatre autres universités dans les régions (une dans la région des savanes, une dans la région centrale et deux dans la région des plateaux en veillant à l’adéquation réelle formation-emploi-développement), ainsi qu’un lycée scientifique par région. Il sera institué le télé-enseignement dans toutes ces universités pour palier à l’insuffisance d’enseignants qualifiés.

Mesure phare 14 : Renforcer la performance des services de santé, par la modernisation des hôpitaux préfectoraux, des hôpitaux régionaux et des CHU par un plateau technique adapté à leur fonction, notamment : (i) l’échographie dans chaque hôpital préfectoral, le scanner dans chaque hôpital régional, et scanner et IRM dans chaque CHU ; (ii) la mise en en place des « cliniques ambulantes » et de la télémédecine pour suppléer à l’insuffisance d’équipement et de personnel spécialisé dans certaines régions ; (iii) le financement public des programmes de santé publiques (VIH/SIDA, Paludisme, Tuberculose, maladies non transmissibles, maladies émergentes et réémergentes, vaccination, santé infantile, santé des adolescents, santé des personnes âgées, santé maternelle et planification familiale etc.).

Mesure phare 15 : Réduire le train de vie de l’Etat pour accroître les ressources publiques allouées notamment aux secteurs sociaux. Les économies sur les voyages présidentiels permettront par exemple de réaliser environ deux forages par semaine au profit des populations.

Mesure phare 16 : Réaliser des logements décents et à coût modéré sur l’ensemble du territoire pour l’amélioration du cadre de vie des Togolais. Nous discuterons avec les agents de l’Etat bénéficiaires d’indemnités de logement des modalités de leur participation éventuelle à ce programme.

L’objectif dans ce sous-secteur est d’assurer un meilleur maillage du pays en réseau urbain et un logement décent aux populations tant en milieu rural qu’urbain. C’est pourquoi, notre gouvernement s’attachera à viabiliser tous les chefs-lieux de Préfecture, en les dotant en équipements de services de base fonctionnels : eau courante, énergie électrique, infrastructures sportives et culturelles.

Mesure phare 17 : Faire une révision profonde des dispositions régissant le vote de la Diaspora de sorte à la rendre plus effective, inclusive et permettant le vote effectif de l’ensemble des togolais vivants à l’extérieur.

Mesure phare 18 : Réserver 25% des postes électifs et nominatifs du pays aux personnes jeunes âgées de moins de 36 ans, ainsi que 25% aux femmes.

Mesure phare 19 : Rendre la carte d’identité nationale accessible par tous, par la suppression du certificat de nationalité pour les togolais de naissance et la déconcentration au niveau communal des services de délivrance et des services d’état civil rendus plus performant par la refondation et modernisation intégrale de l’état civile, ainsi que la digitalisation de tous les services administratifs.

Mesure phare 20 : Réaliser une infrastructure sportive de qualité déconcentrée au niveau communal, nécessaire à l’encadrement approprié des jeunes et du sport à tous les âges.

 

Commenter